Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

L’élaboration du schéma de développement touristique de l’Ile d’Anjouan s’est effectuée dans le cadre d’un partenariat entre le Gouvernorat de l’Ile d’Anjouan et Tourisme sans Frontières.

Ce schéma est l’aboutissement d’un travail de diagnostic, d’audit identitaire sur l’image touristique de l’île et sur son positionnement touristique et sur les axes stratégiques.

Le schéma de développement aboutit à la préconisation d’une trentaine d’actions concernant l’ensemble des filières touristiques, mais aussi dans le but de répondre aux freins structurels : accès, déchets…

Ce travail est l’aboutissement de 3 missions passionnantes : mars 2018, mars 2019 et septembre 2019 au cours desquelles, j’ai pu travailler de manière partagée avec les services et les prestataires.

Un certain nombre d’actions pouvant être accompagnées par TSF dans le cadre de nouvelles conventions seront proposées au Gouvernorat et à l’Union des Comores. Elles sont proposées dans le document du Schéma de Développement

Actions Comores

Le but premier de la mission est d’accompagner par des préconisations d’actions concrètes, les porteurs de projets écotouristiques aux Comores (Grande Comore et Anjouan)

L’objectif de cette mission Tourisme sans Frontières est l’accompagnement des porteurs de projets écotouristiques par la préconisations d’actions concrètes(fiches actions détaillées, estimations financières, planification des actions et des processus), axées sur des projets publics ou privés d’écotourisme aux Comores. Il sera aussi dans certains cas d’accompagner les collectivités qui le souhaitent à l’élaboration de schémas directeurs de développement touristique en cohérence avec  la politique du Ministère du Tourisme et les actions de l’Office de Tourisme Comorien.

Cette première mission a permis de visiter des sites patrimoniaux et écotouristiques ainsi que des porteurs de projets dans un premier temps sur la Grande Comore et sur Anjouan.

Le temps imparti n’a malheureusement pas permis de se rendre sur l’Ile de Mohéli, l’Ile Nature qui dispose du Parc Marin créé en vue de la protection de la faune marine et plus particulièrement des tortues. Il est important que cette île écotouristique puisse aussi être couverte par  l’étude.

Vous trouverez dans ce premier document, une première analyse rapide sur le tourisme comorien et sur les principaux projets que  j’ai pu rencontrer avec leurs porteurs pendant la mission de mars 2018. A la fin de ce document, vous trouverez quelques fiches conseils en termes de conduites de projets touristiques.

D’ici septembre, je vais préparer un certain nombre de fiches action permettant d’accompagner autant que faire se peut, les différents projets en cours.

Michel CLAUDE

rapport de l'analyse des projets de valorisation patrimoniale et écotouristique des Comores

Partager cette page

Repost0
Redaction