Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

ACCOMPAGNEMENT D'UN PROJET D'ECOLODGE LACUSTRE

 ET D'UN CENTRE D'INTERPRETATION

DES ARTS ET TRADITIONS DES POPULATIONS DU LAC NOKOUE

 

La maison du Bénin, association regroupant des professionnels du tourisme, a sollicité le conseil de Tourisme Sans Frontières dans le cadre de la réalisation de deux infrastructures communautaires. Il s’agit d’un centre d’interprétation de la biodiversité et de la culture pour le Lac Nokoué et d’une salle de repos sur un site de maraîchage pour le Lac Ahémé.

Le conseil de l’Institut des Sciences Appliquées (INSA) de Strasbourg a été également sollicité dans le cadre du projet de conception du centre d’interprétation et d’écolodges.

Dans le cadre de sa première année de master tourisme, loisirs, patrimoine, un stage de développement touristique a été proposé à Julie FORAIN de l’Université Lumière Lyon 2 dont l’une des missions était la réalisation d’un carnet de présentation. La rédaction de ce document a servi de support de travail à L’INSA de Strasbourg pour la conception des différents bâtiments.

Carnet de présentation réalisé par Julie FORAIN étudiante en Master Tourisme, Loisir, Patrimoine à l'Université Lumière Lyon2

ETUDE ARCHITECTURALE DE L'ECOLODGE LACUSTRE ET DU CENTRE D'INTERPRETATION DU LAC NOKOUE

Les étudiants de la promotion 2016 de l’Institut des Sciences Appliquées (INSA) de Strasbourg ont réalisé dans le cadre de leur projet de fin de cursus l'étude architecturale de l'écolodge lacustre et du centre d'interprètation du lac Nokoué au Bénin

 

Actions au Bénin
Actions au Bénin

 

 

 

 

 

MISSION BENIN 2012/2014

La Nouvelle Maison Pendjari est opérationnelle

 

Le 13 décembre 2013 la Maison Pendjari a été inaugurée par 

 Monsieur le Ministre de la Culture, de l’Alphabétisation, de l’Artisanat et du Tourisme du Bénin, son Excellence Monsieur Jean Michel ABIMBOLA.
  
Une convention de partenariat signée entre l’Office de Tourisme de Strasbourg, l’Association de Développement Touristique de la Pendjari et Tourisme sans Frontières a permis de rendre opérationnel le fonctionnement de la Maison de la Pendjari lors de la mission de TSF en février 2014.
DSC00818
  La nouvelle Maison Pendjari est opérationnelle  

 

 

Accompagnement de l'ADEPTE pour la mise en oeuvre de la Maison Pendjari

 

 

 

Dans la lignée des actions menées par l'Association de Développement Touristique de la Pendjari (ADEPTE) et ses partenaires dans le cadre de la promotion du Parc National de la PENDJARI, il est demandé à TSF d'accompagner les acteurs locaux pour la concrétisation de la                                      "vision Pendjari 2013"

 

Par ailleurs l’Office de Tourisme de Strasbourg a exprimé, dans le cadre d'un protocole d'accord, son souhait d’accompagner des actions de développement touristique dans la région de la Pendjari

 La mission de TSF s’inscrit donc dans une phase de définition et de démarrage de ce volet du partenariat

 

 

 

 

 

dépliant verso (JPEG)

  

Dépliant recto (JPEG) 637

  La nouvelle Maison Pendjari 

 

MISSION BENIN 2011

stage de Lolita HODNOU pour la création d’une plate-forme de réservation et d’un manuel de vente 

www.booking-benin.com

 

 dia 3

 

 

 

 

 

 

MISSION BENIN 2008/2009


Le cadre général

L’objectif du « Projet d’Appui au Secteur Privé » (PASP), financé par l’Union européenne, consistait en la mise en place d’une assistance technique pour les organisations professionnelles (Partenaires) du Secteur privé (SP) afin de contribuer à la création d’un environnement plus favorable à leur développement, pour que :

• Les organisations professionnelles soient performantes et reconnues auprès du gouvernement béninois comme interlocuteur et auprès des entreprises comme appui ;
• Le dialogue soit permanent et constructif entre le secteur privé et le gouvernement afin de contribuer à la définition et la mise en place d’une politique économique favorable au développement du SP ;
• L’offre des services d’appui aux entreprises associées soit améliorée

 

CONTEXTE DE LA MISSION

Le tourisme, au niveau mondial, connaît une très forte expansion. L’Afrique présente un important potentiel de développement touristique d’affaires et de loisirs. En 2010, le nombre de visiteurs devrait être de 47 millions (source TourismAfrica 2006).

En 2020, le continent africain devrait accueillir 77 millions de visiteurs. En 2005, avec une croissance de 11%, l’Afrique a enregistré, au niveau mondial, la plus forte croissance en termes d’arrivées internationales. A cette date, le continent a accueilli 36,8 millions de visiteurs, soit 10 millions de visiteurs de plus que l’année précédente.

En 2006, le secteur touristique a représenté 9,9% du PIB et a vu la création de plus de 16 millions (soit 7,8% du marché du travail).

Au Bénin, le secteur touristique représente un poids prépondérant dans l’économie nationale. Ceci se traduit notamment par :

- un 2ème rang national par le nombre d’entreprises dans le secteur formel ;

- un 2ème rang en termes d’apport de devises après le coton (29 milliards de F CFA, en 2005, selon les statistiques de la Direction du Développement Touristique) ;

- un 1er rang national pour le nombre de femmes chefs d’entreprises.

Actuellement, le tourisme contribue pour 2% à la constitution du PIB à travers les 170.000 arrivées annuelles recensées et emploi environ 6% de la main d’œuvre active.

Dans sa « Lettre de Politique de Développement du Secteur Privé » publiée en novembre 2006, le Gouvernement a fait du développement touristique l’une de ses priorités.
Les « Orientations Stratégiques de Développement du Bénin, 2006-2011 » font état de cette même volonté. En prenant en compte plus particulièrement :

- « l’incitation à la rénovation de l’ensemble de l’hôtellerie nationale » ;

- « l’aménagement des voies d’accès aux principaux hôtels actuellement existants et l’assainissement de leur environnement » ;

- « la création de zones d’aménagement touristiques (…) » ;

- « la promotion et le développement du tourisme intérieur (…) » ;

- « la promotion de la « Destination Bénin » sur les principaux marchés émetteurs de touristes en vue de renforcer la notoriété et de soigner l’image du pays » ;

- « la création d’évènements culturels forts ».

Au cours de sa séance du 22 août 2007, le Conseil des Ministres a demandé qu’une Commission Technique Interministérielle et Pluridisciplinaire soit mise en place afin de réfléchir aux solutions à apporter :

- « aux besoins fonciers des projets d’aménagement touristique et hôtelier sur toute l’étendue du territoire (…) ;

- aux problèmes relatifs au non respect des normes professionnelles, d’insuffisance de qualité s’agissant des infrastructures, équipements et prestations touristiques, de manque d’hygiène et ceux relatifs à la remise à niveau de l’ensemble de l’hôtellerie nationale ;

- à l’insuffisance de qualification et de formation initiale et continue du personnel tant administratif que privé (…) ;

- à la nécessité de développer et de promouvoir le tourisme intérieur ».

Conscient à la fois des atouts et des faiblesses du tourisme au Bénin, de l’acuité de la concurrence au niveau mondial et de la contribution déterminante pour la réduction de la pauvreté et le développement des richesses, le Secteur Privé a souhaité engager une importante réflexion visant en particulier à :

- inscrire le Bénin dans une démarche de développement touristique durable ;

- élaborer une véritable politique commerciale dans le cadre novateur d’un partenariat public – privé ;

- pérenniser l’émergence de la « Destination Bénin ».

 



LES RESULTATS DE LA MISSION

1. ENQUETES

Confronté à une offre diffuse mal identifiée, quelque fois confuse, et très individualiste il a été nécessaire de procéder à plusieurs enquête :
• dont l’une sur l’offre touristique, (voir pdf )
• l’autre sur la demande touristique (voir pdf)
• et enfin une troisième sur les attentes des Tours Opérateurs concernant la destination « Bénin » (voir pdf)

2. CREATION D’UN OBSERVATOIRE DU TOURISME

Les différentes enquêtes ont servi ont permis d’alimenter une base de données qui ont servi de fondement à la création de l’Observatoire du Tourisme du Bénin. »
Ses missions sont :
• la collecte, le traitement et l’analyse de l’information
• la restitution et la diffusion de l’information
• la communication
• l’animation d’un réseau de partenaires
• la veille sur Internet
• le conseil pour les partenaires
• la mise à disposition d’un centre de ressources

3. CREATION D’UN GROUPEMENT D’INTERET TOURISTIQUE

Pour répondre aux objectifs fixés par la mission, il a été proposé de mettre en place un Groupement d’Intérêt Touristique qui permettra une gestion partenariale publique-privé de la promotion touristique du Bénin.
La spécificité du Groupement d’Intérêt Touristique est d’être :
- un carrefour de médiation entre les clientèles et les opérateurs touristiques
- un levier de développement économique du territoire
- un espace d’affaires d’intérêt général
- un espace de conseil pour les clientèles
- un organe de promotion et d’évènement

 



4. ACTION DE PROOTION DE LA DESTINATION BENIN
Deux actions testes de promotion ont été initiées par la mission :
• Un workshop qui a eu lieu à Paris à la Maison de l’Afrique fin mars qui a permis à une cinquantaine de prestataires béninois de rencontrer 70 opérateurs ou prescripteurs européens du tourisme
• Un éductour qui a donné l’occasion à douze Tours Opérateurs et prescripteurs de découvrir et d’apprécier les potentialités de la destination Bénin.

 

 

Partager cette page

Repost 0